Octobre 2018 : la première newsletter de l’année scolaire est disponible !

– Cliquez ici pour lire le newsletter d’octobre 2018 –

Mercredi 5 septembre 2018 : c’est la rentrée !

Mercredi 5 septembre, les élèves accompagnés de leurs parents ont retrouvé le Cours l’Odyssée et l’ensemble du corps professoral pour une nouvelle année ! Pour certains, c’est une première. C’est le cas pour 7 nouveaux élèves et 2 nouvelles services civiques qui épauleront les maîtresses et le directeur tout au long de l’année.  Bonne rentrée à tous !

Juin 2018 : le mot de fin d’année du Directeur

« Notre première année scolaire s’achève. Elle fut intense, enthousiasmante et réussie. Au cours de cette année les succès furent nombreux ainsi que les efforts.

Merci au corps professoral de n’avoir pas économisé ses forces pour accompagner quotidiennement nos élèves dans les apprentissages. Merci aux parents avec qui nous avons pu travailler main dans la main. Merci à tous nos bienfaiteurs, donateurs et bénévoles, pour leur soutien précieux et leur engagement à nos côtés. Merci enfin à tous ceux qui au sein de l’association Education Partagée en Charente ont œuvré discrètement pour que l’école existe et puisse se développer.

Déjà nous préparons activement la rentrée prochaine et le corps professoral consacre une partie de son été à se former afin d’améliorer encore et toujours la qualité de son travail.

L’an prochain à nouveau nous sommes déterminés à aider nos élèves, avec votre concours, à toujours plus haut se hisser. »

Geoffroy Blanc
Directeur du Cours l’Odyssée

Juin 2018 : bilan de l’année et dernière newsletter

XRLP9692

La newsletter de fin d’année est disponible !

– Cliquez ici pour lire –

Mardi 16 janvier 2018 : inauguration de l’école

2018-01-15 Article CL.png

Janvier 2018 : Début du second trimestre et rétrospective sur le premier

NL 12.2017Ça y est la newsletter est sortie !
– Cliquez ici pour la lire –

Novembre 2017 : nombreux articles de presse

Vendredi 29 septembre : parution d’un article sur notre école dans le Courrier Français

Article Courrier français


Une interview passionnante et un soutien enthousiaste !

BOUTEMANI-Yassin-200x300 (1)

Yassin Boutemmani, joueur de rugby au SA XV, originaire du quartier du Champ de Manœuvre à Soyaux (16),  nous présente son parcours et les motifs de son enthousiasme pour le Cours l’Odyssée.

En quelques mots, quel est votre parcours ?

« Originaire du Champ de Manœuvre à Soyaux, scolarisé en ZEP, diplômé et joueur professionnel de rugby. »

 Y.B. Je suis originaire de Soyaux, du Champ de Manœuvre. J’ai suivi un cursus « normal » dans plusieurs écoles, notamment l’école primaire Jean Zay à Soyaux, le collège Romain Rolland. Des établissements classés en ZEP avec des classes surchargées, et des niveaux très différents entre les élèves.

Quelques professeurs m’ont marqué, notamment un professeur agrégé de mathématiques, Monsieur Lacouture, qui avait fait le choix de rester en ZEP car il portait une conviction, et souhaitait se rendre utile et relever des challenges.

Grâce à lui et la qualité de son enseignement j’ai pu m’intégrer plus facilement au nouvel environnement social que représentait le lycée de la Rochelle où je suis allé pour le rugby, et obtenir un bac scientifique.

J’ai poursuivi mes études à Bordeaux puis à Toulouse. J’y ai obtenu un DUT en technique de commercialisation tout en commençant à jouer au rugby en professionnel.

Auriez-vous aimé fréquenter une école Espérance banlieues enfant ?

« Une école ouverte à tous, même à ceux en difficulté, où l’on montre aux élèves que tout est possible. »

Y.B. Oui, surtout pour les effectifs réduits ! C’est difficile d’apprendre dans une classe bondée, tous les élèves en pâtissent : les meilleurs comme les moins bons. L’environnement social difficile fait qu’il y a souvent plus de lacunes.

Une école qui parle à chacun, et qui part du postulat que personne n’est mauvais, oui, ça me plaît.

Ce qui est bien dans le modèle que vous développez, c’est que les élèves ne sont pas rabaissés, on leur montre que tout est possible. C’est un bon parallèle à faire avec le sport de haut niveau : tout est possible, il suffit de s’en donner les moyens et les outils adaptés !

C’est une école ouverte à tous, même ceux qui sont en difficulté. Certains parents sont parfois désabusés et ne savent plus quoi faire avec leurs enfants.

Par rapport à ce constat, en quoi avez- vous été touché par les valeurs portées par le Cours l’Odyssée ?

« Les valeurs d’entraide, la passion des professeurs, des parents impliqués, une école de la vie. »

Y.B. Les valeurs d’entraide et surtout l’investissement et la passion des professeurs sont les plus importants. Replacer les parents dans leur rôle de premiers éducateurs de leurs enfants est primordial à mes yeux. L’école éduque aussi, mais elle n’intervient qu’après les parents, comme un outil. Il faut que les parents sachent où en est leur enfant, quels sont ses progrès, ses difficultés… L’école doit être le partenaire des parents.

Souvent, dans le système classique, les parents ne sont impliqués que quand ça ne va pas. Parfois, on réagit trop tard, et les lacunes se sont accumulées.

Le Cours l’Odyssée est aussi une école de la vie, où on n’apprend pas que le français et les mathématiques, on apprend aussi à trouver notre place dans la société, et c’est très important. Pour cela, il faut être quelqu’un de bien, de réfléchi, d’ouvert.

« Une école apolitique et aconfessionnelle, qui cherche à comprendre les différences. »

Pour moi, c’est très important que ce projet soit apolitique et aconfessionnel. Votre projet défend la même vision de la laïcité que moi : toutes les religions peuvent coexister au sein de l’école dans une véritable mixité qui permet l’ouverture d’esprit. On ne cherche pas à gommer les différences mais à les comprendre, à échanger.

J’apprécie aussi que les écoles Espérance banlieues ne se positionnent pas en concurrence avec l’Education nationale. Elles sont là pour épauler le système existant, en prenant en charge les élèves qui passent au travers des filets du système classique, pour diverses raisons. Il ne faut laisser personne sur le bord de la route.

D’après vous, que peut apporter le Cours l’Odyssée aux enfants de nos quartiers et à leurs familles ?

« Une école qui permet de devenir un adulte ouvert, pour lutter contre les préjugés et le communautarisme. »

Y.B. C’est un tout : le fait de connaître des gens de toutes origines, d’être ouverts à toutes les cultures, de connaître les religions, les opinions politiques et surtout philosophiques, permet de devenir un adulte ouvert, qui n’a pas peur de l’autre. C’est la meilleure manière de lutter contre les préjugés et le communautarisme. Le communautarisme se développe de manière naturelle quand on sépare les populations, quand elles sont « parquées » chacune de leur côté.

Il faut ouvrir l’esprit des élèves, tout en leur permettant d’hériter sereinement de leur culture d’origine. Il faut que les enfants se sentent intégrés dans leur pays, la France. Ce n’est pas toujours le cas chez les jeunes dans les quartiers. Et je pense que pour s’intégrer, il faut se sentir reconnu par son pays. Il faut donner les moyens aux jeunes de se saisir de cette question de l’intégration. C’est ce que vous proposez à vos élèves.

Avez-vous un message à adresser aux enfants et à leurs parents qui pourraient être intéressés par notre école ?

« Personne n’est condamné à l’échec. Il faut savoir rebondir et saisir les opportunités telles que le Cours l’Odyssée. »

Y.B. Personne n’est condamné à l’échec. Ce n’est pas parce qu’on habite dans les quartiers qu’on est moins bon. Il faut travailler, persévérer, parfois avec abnégation pour mettre toutes les chances de son côté et réussir en tant qu’être humain et futur actif. Nous connaissons tous un jour l’échec, il faut savoir rebondir pour réussir notre vie, et saisir les outils qui nous sont proposés, comme le Cours l’Odyssée !

 

En pro D2 au SA XV de Soyaux, Yassin Boutemmani rejoint Perpignan en pro D2, avec l’espoir de monter en Top 14. Il a poursuivi ses études avec le groupe  Sup de Co La Rochelle et valide un Bachelor Business à la fin de l’année. Nous lui souhaitons une pleine réussite dans ses projets.

Rencontre au magasin Cultura de Champniers

Grâce à un partenariat avec le magasin Cultura de Champniers (ZAC des Montagnes) et à l’enthousiasme de sa direction, l’équipe pédagogique ainsi que les bénévoles de notre association seront présents le samedi 2 septembre dans les allées du magasin pour  faire connaître le Cours l’Odyssée. Des ateliers de présentation du Cours l’Odyssée et la diffusion de films sur les autres écoles de la Fondation Espérance banlieues seront organisés tout au long de la journée. De plus, afin de contribuer au financement des frais de fonctionnement de l’année à venir (salaires, loyer…), une tombola est organisée au profit de l’école. Nous remercions le magasin Cultura de Champniers pour leur accueil et les lots mis à notre disposition pour la tombola.

Nous comptons sur vous pour relayer l’information et venir à notre rencontre !

Adresse du magasin Cultura : ZAC Les Montagnes Ouest commerces, Rue de l’Arbalétrier, 16430 Champniers

Les travaux de la clôture sont en cours ! 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un après-midi de solidarité au Cours l’Odyssée !

Les salariés de l’entreprise AON sont venus nous prêter main forte un après-midi dans le cadre de leur journée de solidarité annuelle. Avec eux nous avons transporté des tables, des chaises, des tableaux et des tabourets pour notre école ! 3 tableaux ont également été fixés aux murs ! Un après-midi, plein de joie et de bonne humeur.

Merci à l’équipe d’AON pour ce beau moment de solidarité !